Alison Duke

QPOC
femme
NE(E)
Lives in
Toronto , ON
Canada
Ontario CA
Biographie

Cinéaste et vidéaste. Alison Duke est une cinéaste indépendante ainsi qu’une artiste vidéo et médiatique lauréate de nombreux prix qui habite Toronto. Journaliste devenue réalisatrice de vidéoclips, Duke réalisa plusieurs vidéos pour des musiciens torontois tels K.OS, The Rascals ainsi que Nelly Furtado vers le milieu des années 1990 avant de réaliser Raisin’ Kane: A Rapumentary(2000, 76), son premier documentaire. Portrait d’un rappeur underground, le film raconte les hauts et les bas de Citizen Kane. Le documentaire regroupa un nombre impressionnant d’adeptes et permit à Duke de remporter de nombreux prix. Elle poursuivit son exploration des réalités des minorités visibles au fil des années suivantes avec A Deadly Silence (2003), un documentaire portant sur le nombre élevé de victimes d’homicide chez les jeunes hommes afro-canadiens de la région de Toronto. Elle réalisa également la vidéo controversée The Batty Boys Revenge pour l’artiste queer racisé Troy Jackson. Cette chanson à l’intention des parents remet en questions les idées homophobes et les encourage à accepter et à aimer leurs enfants queer. Si elle débute avec un cri de détresse, Jackson la termine en invitant tous les « orphelins » à rejoindre sa propre famille : la communauté queer. Elle réalisa Positive Women en 2012, un documentaire de 45 minutes sur le VIH/sida au féminin – sujet souvent passé sous silence – où elle filme les femmes dans leur vie quotidienne et lors d’entretiens intimes.