MediaQueer + Taklif @ RIDM: Désorienter la diaspora: sélection de courts métrages d'artistes queer racisés tirée de l'archive canadienne

  • Évènement

MediaQueer + Taklif @ RIDM: Désorienter la diaspora: sélection de courts métrages d'artistes queer racisés tirée de l'archive canadienne

jeu, 11/16/2017 - 20:00 - 22:00

Désorienter la diaspora: sélection de courts métrages d'artistes queer racisés tirée des archives canadiennes

jeudi le 16 nov. 20h00

Pavillon Judith Jasmin Annexe - Salle Jean-Claude Lauzon, 1564 rue St-Denis, Montréal, QC, H2X 1K1

Énoncé des commissaires [Notez l’essai des co-commissaires Taklif après la liste des films. Image: Erotic Exotic d'Atif Siddiqi.]. Thomas Waugh + Taklif

Depuis 2006, le projet Base de données des médias queer Canada-Québec s’efforce de ressusciter le riche héritage des cinéastes queer ou LGBTTIQA2S et de leurs œuvres. L’origine de ce programme présenté au festival RIDM (Rencontres international du documentaire) remonte à début 2017, à la suite d’une montée alarmante de l’islamophobie ici et à l’étranger. Cette crise politique nous a incités à revisiter le vaste trésor de films et de vidéos réalisés par des artistes œuvrant au Canada, qui proviennent ou dont les familles proviennent originairement de sociétés à majorité islamiques, et dont le travail est influencé par cet héritage culturel et cette histoire. Assemblée en partenariat avec le collectif évanescent Taklif, cette programmation genretastique GENRIFIQUE et politique a été choisie afin de vous remettre en question, vous informer, vous amuser, vous provoquer – ou vous exciter –, vous réveiller ou vous faire rêver, et peut-être même amener ces archives à reprendre vie dans les années à venir. Nous vous invitons à consulter l'essai de Taklif ci-dessous et de visionner Just me and Allah: Interviews with Queer Muslims de Samra Habib disponible en ligne ici

1.  Erotic Exotic, Atif Siddiqi. Performance vidéo: résistrans* à l'intolérance cléricale.

  • Pays : Canada (Québec)
  • Année : 1998
  • V.O : Anglais
  • Sous-titres : Français
  • Durée : 19 MIN

2. La Mélomane voilée, Hejer Charf. Billie Holiday accompagne l'Islam dans sa quête de plaisir et d'intimité.

  • Pays : Canada (Québec)
  • Année : 2008
  • V.O : Français
  • Sous-titres :
  • Durée : 5 MIN

3. Puri, Arif Noorani and Kevin D*Souza. Essai sur le fantasme érotique et l'identité dans l'ombre de Bollywood.

  • Pays : Canada
  • Année : 1998
  • V.O : Anglais, Hindi
  • Sous-titres :
  • Durée : 5 MIN

4. Cab Ride, Farrah Khan. Rencontre autobiographique avec un conducteur, ainsi qu'un père.

  • Pays : Canada
  • Année : 2011
  • V.O : Anglais
  • Sous-titres :
  • Durée : 5 MIN

5. Chic Point. Fashion for Israeli Checkpoints, Sharif Waked. Talons haut, dos arqués: défier l'occupation un défilé à la fois.

  • Pays : Palestine
  • Année : 2003
  • V.O : Arabe, Anglais
  • Sous-titres :
  • Durée : 7.5 MIN

6.    The Queen of My Dreams, Fawzia Mirza. Une histoire d'amour entre Bollywood, ma petite amie et moi.

  • Pays : Canada
  • Année : 2011
  • V.O : Anglais
  • Sous-titres : Français
  • Durée : 3 MIN

7.    My Name is Ludmilla-Mary – Corpus Christi (TX), 2fik. L'artiste prend le Texas d'assaut avec un niqlegenre haut en qouleur. 

  • Pays : Canada (Québec)
  • Année : 2015
  • V.O : Anglais
  • Sous-titres : Français
  • Durée : 5 MIN

8.    Jangri, Safiya Randera. Essai personnel explorant les relations et les identités lesbiennes.

  • Pays : Canada
  • Année : 1998
  • V.O : Anglais
  • Sous-titres :
  • Durée : 7 MIN

9.    “Rizwan,” Feroz Khan. Pédagogie du désir: un fantasme écolier. Extrait du court métrage his distance between us (Kevin D*Souza, 7 min. 1999).

  • Pays : Canada
  • Année : 1999
  • V.O : Anglais
  • Sous-titres :
  • Durée : 2 MIN

10.  The Migrant Mixtape, Eli Jean Tahchi. Migrants, réfugiés et diasporiques queers au Québec à l'ère de Trump.

  • Pays : Canada (Québec)
  • Année : 2017
  • V.O : Anglais, Français, Arabe
  • Sous-titres : Anglais
  • Durée : 22 MIN

11.  Just me and Allah: Interviews with queer Muslims, extended interviews with Samira and Rahim.. Samra Habib. Deux témoignages crus et sans compromis: l'un iranien, l'autre palestinien. Supplément à la programmation / bande-annonce en ligne.

  • Pays : Canada
  • Année : 2014
  • V.O : Anglais
  • Sous-titres :
  • Durée : 10 MIN

Désorienter la diaspora: sélection de courts métrages d'artistes queer racisés tirée des archives canadiennes

            Taklif : تکلیف  nous présente Désorienter la diaspora, en collaboration avec la Base de données des médias queer Canada-Québec (mediaqueer.ca). Depuis l'Asie du sud-est jusqu'au Moyen Orient, avec une escale au Maghreb, en passant par les postes de contrôle israéliens et les frontières du Canada, cette collection, couvrant une période de presque deux décennies depuis 1998, s'impose comme le mixtape migrant par excellence (pour emprunter le titre du documentaire percutant d'Eli Jean Tahchi, paru plus tôt cette année). Bien que les onze courts métrages sélectionnés abordent une variété de thèmes, la désorientation s'élève en tant que dénominateur commun. La désorientation comme acte d'éloignement des tropes orientalisantes propagées par le spectacle occidental; comme acte de résistance, aussi, aux promesses d'appartenance qui font écho dans les passages du départ.

            Se positionner quant à des identités raciales, sexuelles, politiques et poétiques fondamentalement transnationales et transhistoriques n'est pas chose simple. Le risque d'essentialiser à la fois l'identité et la différence hante les marges de notre travail, comme tout projet visant à explorer des notions de subjectivité vagues. Ceci est particulièrement vrai pour les artistes racisés de la diaspora, lesquels voient leurs objectifs fondés dans le logos du refus. De fait, leurs œuvres échappent à une logique du choix (un ou l'autre) pour faire place à l'adoption de l'hybride, ou même du vide (ni un ni l'autre), au désapartenir. Nous honorons les intersections multiples tracées par chacune des onze œuvres choisies, ainsi que les réseaux identitaires complexes qu'elles articulent et explorent; tout en respectant les distances qu'elles pourraient simultanément exiger. Dans ce contexte bien spécifique, il n'est sans doute pas désirable de catégoriser ces artistes avec des termes génériques et généraux (queer, de descendance islamique, personne racisée, personne queer de couleur, etc.) Ceci étant dit, ces distances n'existent pas pour le bénéfice fétichisant du spectateur. Les onze courts métrages sélectionnés (incluant notre bande annonce en ligne, Just me and Allah: Interviews with queer Muslims de Samra Habib, 2014) doivent être perçus comme autant de désorientations géosexuelles genrées, ne ce serait-ce que pour leur permettre de préserver leur autonomie et d'être ainsi libérés du regard orientaliste posé sur eux.

            En choisissant de parler d'identités racisées diasporiques, nous sommes aussi conscient.e.s du contexte hypersaturé dans lequel baigne cette terminologie. Le terme "racisé" vise ici à évoquer diverses diasporas de corps racisés, rendus autres, unis dans leur distance des narratives intrinsèques au colonialisme et à la suprématie blanche. Les diasporas racisées sont donc entendues comme ne faisant pas uniquement référence à des sujets phénotypiquement non-blancs, mais comme partageant aussi un assemblage de désorientations et d'alignements communs qui contribuent à interrompre les trajectoires normatives. En effet, cette interruption, que nous percevons comme une action éminemment queer, est à l'origine même de la Base de données des médias queer Canada-Québec, ayant permis l'assemblage d'une archive visuelle queer. Si, d'une part, l'archive constitue en soi un outil déterminant dans la classification du savoir historique; d'autre part, les images en mouvement ont le pouvoir de déstabiliser l'historicité dominante et ce, à plusieurs niveaux. C'est le terme "queer" qui vient donner tout son sens à ce paradoxe. En effet, au-delà d'une compréhension spatiotemporelle du terme, on peut dire de cette sélection, en tant qu'archive cinématographique, qu'elle est queer. En d'autres termes, ce recueil visuel est un assemblage des différences relationnelles qui distinguent l'expérience non-normative (culturellement, racialement, sexuellement et historiquement parlant) de l'archive normative environnante (le Canada, comme entité géopolitique.)

En jouant et en expérimentant avec les cadres et les attentes, ces courts métrages ouvrent la voie à une réflexion lucide, radicale et intransigeante sur les trajectoires marginales et marginalisées des diasporas racisées au Canada depuis les années 1990. Nous espérons que ces sujets marginalisés ne seront pas perçus comme les marqueurs de spatialités géographiquement distinctes, mais plutôt comme les anti-boussoles de l'archive, permettant sa désorientation. À ces fins, le Canada, loin de créer un périmètre visant à cerner l'idée de nation, devient un paysage où l'articulation de telles subjectivités est rendue possible: une terre non-cédée, comme un souvenir, à être reconstituée.

Taklif : تکلیف  est une bibliothèque ambulante et un espace imaginatif dédié aux processus de (dés)apprentissage à travers la découverte de pratiques fugitives communautaires radicales.

www.taklif.org

info@taklif.org