Margaret Dragu

femme
Date de naissance
1953
et lieu
Regina , SK
Canada
Saskatchewan CA
Lives in
Vancouver , BC
Canada
British Columbia CA
Biographie

Vidéaste et artiste de performance. Née à Regina et sensible aux problématiques queer, Margaret Dragu réalise de l’art vidéo et apparaît à l’écran depuis la fin des années 1970. Défenderesse des droits des danseuses – métier qu’elle a déjà exercé – Dragu s’est démarquée en explorant et en repoussant les limites de la sexualité au féminin. Sa vidéo Breath, réalisée en 1985, joue avec les qualités abstraites et picturales de la vidéo et élabore son côté érotique en juxtaposant deux corps nus androgynes qui inspirent et expirent doucement, offrant un résultat sensuel et plaisant au regard. Alors que ses performances de danse sont surtout de nature érotique, Dragu s’intéresse aussi à nos façons de surveiller et de définir les autres dans les espaces publics et privés. Dans Lady of Shallot - A Surveillance Player (2002, 4), Dragu joue le rôle d’une femme qui se sert d’un miroir pour y voir la réflexion de son entourage, dont un homme qui l’épie. Sa persona ainsi que les enjeux qu’elle adresse dans ses œuvres ont influencé une multitude de jeunes artistes queer; en 2014, le torontois Francisco-Fernando Granados lui rendit hommage dans une œuvre inspirée de l’une de ses performances dans le cadre de l’évènement Queering the Prairies: Queer Performance Festival. Dragu habite un village de pêche à l’est de Vancouver depuis le milieu des années 1990 et continue d’être une figure artistique et politique active à travers le Canada. Elle fut lauréate du Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques en 2012.