Joe Sarahan

Video maker, Artiste en installation, Administrateur/Administratrice, Commissaire
male
Date de naissance
1962
et lieu
Winnipeg , MB
Canada
Manitoba CA
Lives in
Vancouver , BC
Canada
British Columbia CA
Biographie

Vidéaste, artiste en installation, gestionnaire culturel et conservateur. Né à Winnipeg et éduqué à l’ECIAD, l’autodidacte Sarahan fut un pilier du studio Video In et du milieu de vidéo queer de Vancouver depuis 1983 ainsi qu’un collaborateur fréquent de Paul Wong, Paul Lang, Lorna Boschman et plus récemment du peintre Attila Richard Lukacs (2002). Acclamée pour son esthétisme frappant de la marginalité sexuelle et sociale, l’œuvre la plus connue de Sarahan fut le chant funèbre urbain Holy Joe (1987, 11), dont l’acquisition et la présentation par le Musée des beaux-arts du Canada dans son exposition vidéo inaugurale en 1998 (programmée par Su « Mother Courage » Ditta, conservatrice sensible aux problématiques queer, l’exposition présentait aussi les œuvres de Fung et de Paradis), résultèrent en un conflit majeur sur la censure impliquant Yellow Media et la Commission de contrôle cinématographique de l'Ontario, partiellement en lien aux aperçus furtifs d’un donjon SM offerts par Sarahan (Ditta 1999). Son projet le plus ambitieux, West Coast Sailor Love Story (1997, 45), est un narratif décousu et corsé sur un matelot américain blond (joué par l’artiste prolifique en personne) en permission à terre qui comble ses fantasmes queer dans les bas-fonds peuplés de glory holes et de motards homophobes de Vancouver. Un amalgame de discours politiques, qu’il s’agisse de sexe sécuritaire ou de masculinité blanche hégémonique, bouillonne constamment en surface.