Joe Balass

male
Date de naissance
1966
et lieu
Baghdad, Iraq
Irak
IQ
Lives in
Montreal , QC
Canada
Quebec CA
Biographie

Documentariste. Formé à Concordia et montréalais, Balass a fait quelques films après avoir gradué de l’école de cinéma au début des années 90. Grâce à ces documentaires vidéo uniques, il a gagné le respect d’un public issu de deux religions, parlant trois langues et doté de plusieurs sexualités. Nana, George and Me (1997, 48), un de ses films, cache une autobiographie à part entière, où s’entremêlent les échanges entre une femme et un homme âgés qui, tout comme Balass, appartiennent à la diaspora juive irakienne. Les deux ne pourraient être plus différents en apparence : l’une est la grand-mère de 92 ans du réalisateur, traditionnelle, alors que l’autre est un bon vivant maso qui aime se faire gentiment traîner dans la boue par son entourage « gai et macho ». Mais autant la recherche subversive de Balass sur leur sexualité respective que leur ascendance bagdadienne mettent en valeur l’introspection hors champ faussement naïve du réalisateur. Allant à l’encontre de l’éthique et des styles visuels hérités des documentaires (qui dit qu’on ne peut interroger sa grand-mère sur sa défloraison lors de la nuit de noces en montrant des gros plans des plis de son cou, qui ne sont pas sans rappeler la vue que vous aviez lorsqu’enfant vous étiez dans ses bras?), Nana, George and Me est l’un des films les plus audacieux de cette vague autobiographique queer qui eut lieu dans les années 90.

The Devil in the Holy Water (2002, 94), fruit d’une collaboration avec l’associé de Balass, Giampaolo Marzi, a un aspect facétieusement superficiel et journalistique, qui semble brouiller les cartes de son intérêt et de son style intensément personnels. L’enquête sagace et excentrique sur l’homophobie institutionnelle catholique et le théâtre de rue définitivement italien prenant le quotidien comme sujet se cristallisent dans l’affrontement qui eut lieu en 2000 entre le jubilé du Vatican et la contre-manifestation de la Fierté gaie, dans la ville sainte.