Dennis Day

male
Date de naissance
1960
et lieu
Canada
CA
Lives in
Montreal , QC
Canada
Quebec CA
Biographie

Vidéaste, chef monteur. Originaire de Terre-Neuve, formé à Toronto et vivant à Montréal, Dennis Day est l’une des figures phares du mouvement de l’OCAD faisant la promotion de la vidéo domestique. Sa sensibilité se distingue du lot. Il est un chef monteur et un collagiste brillant, passionné des couleurs primaires vives, du pastiche rose et de l’appropriation, des allégories sexy, de la performance frontale et du déploiement, techniquement sans faille mais non futile, de tous ces gadgets en matière de vidéo artistique dans les années 80. Auto Biography (1994) est ma vidéo préférée. Il s’agit de la reconstruction spirituelle d’un passage à l’âge adulte vécu par un Terre-Neuvien queer, comprenant un défilé efféminé superposé par incrustation sur la passerelle du quai régional. Au-delà de cette allégresse, Day est aussi capable s’exprimer de profondes émotions, par exemple son cycle sur le sida, coréalisé avec le danseur montréalais Ian Middleton, qui culmine avec l’élégiaque Heaven or Montreal (1997), film primé. Achevé quatre ans après la mort de Middleton causée par le VIH, cet enregistrement présente une performance de Middleton intense et austère, jumelée éditorialement avec une autre danseuse plus âgée et plusieurs déclarations d’intention conditionnelles (« If he had not died, we would have... »). Après avoir fait une pause, Day a effectué un retour en 2001 avec This Narrative is Killing Me, film récompensé qui relate l’histoire introspective d’un vampire gai errant et zappant entre les chaînes sur l’histoire et les mythologies. Le montage virtuose effectué par Day est aussi à l’origine de la haute couture qu’est Un©ut, de John Greyson, et a contribué aux œuvres de nombreux autres artistes, notamment Balass, Bociurkiw, Fernie et Hoolboom.