David Secter

Réalisateur
male
Date de naissance
1943
et lieu
Winnipeg , MB
Canada
Manitoba CA
Biographie

Élevé à Winnipeg, Secter étudiait en art dramatique à l’U. of T. lorsqu’il réalisa Winter Kept Us Warm (1965, 81), le long-métrage fracassant pour lequel il est reconnu. Ce premier long-métrage canadien queer de langue anglaise est un récit de triangles amoureux universitaires dont la perspicacité audacieuse et l’érotisme discret tiennent toujours les spectateurs en haleine quatre décennies plus tard. (Voir R of T, chapitre 4.) Doug, la vedette du campus, fait la connaissance d’un nouvel étudiant nommé Peter en septembre; Doug réalise quelque chose et fredonne des chansons d’amour sur sa guitare pour Peter dans son dortoir, Peter rencontre Sandra, Doug perd Peter et avril est le mois le plus cruel. Secter amena Winter jusqu’à Cannes et, pour une fois, quelques critiques contemporains saisirent bien la nature queer et canadienne de l’œuvre.

Secter réalisa par la suite un autre long-métrage tourné à Toronto, The Offering (1966, 80), une romance interraciale intrigante qui témoigne bien de sa sensibilité bien qu’elle soit dépourvue de la magie de son film antérieur. Il quitta ensuite s’installer d’abord à New York, puis en Californie, où sa carrière médiatique fut intermittente. Le touchant documentaire biographique de Joel Secter sur son oncle, (The Best of Secter and the Rest of Secter, 2005, 58), comble les vides dans la carrière subséquente d’un rebelle cinématique et sexuel dont le potentiel artistique n’était pas destiné à être pleinement réalisé.