Bashar Shbib

Réalisateur, Scénariste, Producteur/productrice
Date de naissance
1959
et lieu
Syrie
SY
Lives in
Montreal;Los Angeles
Canada
CA
Biographie

Réalisateur, scénariste et producteur. Né en Syrie et éduqué à Concordia, Shbib (alias Chbib) fut un cinéaste obsédé et prolifique depuis le début des années 1980, période où il partageait son travail entre Montréal et Los Angeles – un véritable créateur de dimensions warholesques de fluidité et de marginalité sexuelle. Le plus impressionnant parmi ses premiers courts-métrages tournés à Montréal, Or d’ur (1983, 44) est un film faux-vérité sur le monde des escortes masculines avec un bordel tenue par une madame extravagante. Il réalisa ensuite les œuvres à thématique transgenre Betsy (1983) et Amour impossible (avec l’icône trans montréalaise Michelle DeVille, 1984). Sa panoplie subséquente de longs-métrages anarchiques à petit budget tels Memoirs (une histoire d’amour lesbienne, 1985) et Evixion (montrant les occupants d’un grand appartement aux prises avec le voyeurisme et l’hystérie du sida, 1986) étaient habituellement peints sur un fond de dissidence sexuelle et de diversité sociale, sans oublier leurs éventails d’hommes séduisants. À travers ses longs-métrages réalisés aux États-Unis lors des années 1990, l’univers de Shbib devint légèrement plus conventionnel tout reprenant de façon passagère les thématiques provocatrices de sa jeunesse, tel le film trans Panic (1996). Plus récemment, Shbib effectua un retour aux études; il était au moment de la rédaction en postproduction de Wedding Murders (2004), un film sur un tueur en série gai épris du policier à sa poursuite. Rejetant toute étiquette définitive, Shbib – un soi-disant « bisexuel opérationnel » – chevauche les frontières, qu’elles soient cinématographiques, nationales ou sexuelles.