Atom Egoyan

male
Date de naissance
1960
et lieu
Cairo
Égypte
EG
Lives in
Toronto , ON
Canada
Ontario CA
Biographie

Réalisateur, auteur. Ayant grandi à Victoria, Atom Egoyan est l’auteur hétérosexuel masculin de longs métrages le plus près du milieu queer parmi les grands noms de cette cabale de Toronto. Il est celui qui comprend le plus la volatilité du désir et les ambigüités de l’obsession et du voyeurisme. Exotica (1994, 102) est son film le plus queer et, rien d’étonnant pour un film qui traite d’une danseuse nue mineure, sa percée qui a fait recette internationalement. L’intrigue queer de cette trame narrative à plusieurs niveaux, abordant le trauma, les liens parents-enfants et l’industrie du sexe (concentré dans un sex club élaboré et éponyme), met en vedette Don McKellar dans le rôle de Tomas, un bel homme poilu mais timide qui possède une animalerie spécialisée dans la contrebande exotique et dans l’arnaque : il utilise un billet de ballet supplémentaire pour rencontrer des clients qui se trouvent à toujours être des hommes de couleur. Tony Rayns a qualifié le développement gai de « credible and charming » et a été encouragé de voir le « progrès » d’Egoyan en matière de relation avec les éléments queer, grâce auxquels « more than an aspiration to political correctness has been driving him to come to terms (1994). » Exotica a été récompensé plusieurs fois à Cannes et a reçu de nombreux prix Génie. De plus, McKellar a reçu le Génie du rôle second. Dans son film historique Where the Truth Lies, Kevin Bacon et Colin Firth, animateurs dans les années 1950, commettent un meurtre afin d’empêcher l’ébruitement de leur aventure gaie secrète.