Anne Wheeler

Réalisateur, Producteur/productrice
queer-friendly
Date de naissance
1946
et lieu
AB
Canada
Alberta CA
Biographie

Réalisatrice et productrice. La réalisatrice de longs-métrages la plus en vue du Canada anglais, cette Albertaine fut formée dans le domaine du documentaire féministe des prairies. Fort accomplie dans la représentation d’amitiés féminines, tel l’inoubliable Loyalties(1986), Wheeler est également maître dans l’élaboration de récits centrés sur l’homosocialité au masculin tel que démontré dans Cowboys Don’t Cry(1988), un mélodrame de rodéo adolescent sous-estimé. Elle excella également au passage dans le domaine de la fiction courte – souvent infusé de relents queer lorsqu’elle ne l’était pas explicitement – telle son adaptation de One’s a Heifer (1984, voir R of T, chapitre 5), de Sinclair Ross. Mais cette mère hétérosexuelle mariée depuis belle lurette figure surtout dans cette liste à titre de lesbienne honorifique pour Better Than Chocolate (Vancouver, 1998, 98), cette comédie romantique populaire de lesbienne en devenir. Chocolate est en quelque sorte l’équivalent canadien de Desert Hearts, la comédie romantique révolutionnaire qui combla le manque de représentation lesbienne dans le cinéma grand public et devint un classique instantané. Voilà peut-être la mesure – autant de sa grande aptitude à ébaucher les sphères sociales féminines que de son orientation sexuelle – qui permet à la réalisatrice de détailler si pleinement les narratifs sexuels variés entourant la relation principale au cœur du récit, qu’il s’agisse de la découverte du plaisir par une mère hétérosexuelle, du récit secondaire inspiré de la lutte perpétuelle de la librairie Little Sister’s ou bien du frère hétérosexuel adolescent découvrant les « plugs » anales. Regorgeant de performances talentueuses, pour ne nommer que le rôle sentimental de Peter Outerbridge comme femme transsexuelle, Chocolate est une histoire d’amour sympathique avec un sens marqué du moment présent – le nôtre!